lundi 15 décembre 2008

ADAPTATION D'UNE ŒUVRE LITTÉRAIRE

Qui n'a jamais hésité à aller voir un film adapté d'un roman particulièrement apprécié par crainte d'être déçu ? Et pour cause. Qui n'a jamais été déçu par une adaptation? Et pourtant certaines sont réussies.
Pourquoi adapte-t-on une œuvre ? Parce qu'on l'apprécie et qu'on aimerait contribuer à la faire connaître. Avant de l'adapter il faut l'avoir adoptée si on veut avoir une chance de lui rendre justice car l'exercice est cruel puisqu'il faut forcément tailler dans cette œuvre qu'on aime, faire des choix difficiles pour inscrire le récit dans le carcan d'une forme et d'une durée limitée.
C'est un défi d'autant plus intéressant à relever qu'on apprend beaucoup sur l'écriture et la construction d'un roman à force de décortiquer celui qu'on adapte.

9 commentaires:

claudeleloire a dit…

ce n'est pas une sinécure écrire un roman, planifier une histoire, y introduire des personnages au caractère propre à chacun, leur faire jouer un rôle s'adaptant au déroulement, chapeau à toi ... Je me sens davantage lectrice .

Latil a dit…

Dans la lecture d une histoire,
chaque lecteur se construit son
monde au fil du récit.Et chacun
imagine et pense autrement.Pour
un livre il y a autant de version que de lecteurs.
Dans le film cette liberté d interprétation n existe plu,alors
on doit suivre les images du réalisateur ce qui n est pas du gout de chacun.
Amicalement Latil

Pivoine a dit…

Je réfléchis aux difficultés de l'adaptation. Cela ne m'était jamais apparu - je n'y avais jamais pensé. Un jour pourtant, j'ai vu une émission (mais où?) sur l'important travail des metteurs en scène, en cinéma, qui a été passablement gommé par celui des réalisateurs. Pas facile! Chaque lecteur s'est fait un monde, un univers d'un livre, d'un auteur... Peut-être faudrait-il demander son avis à quelqu'un qui a beaucoup lu l'oeuvre? Ou l'auteur? Un peu comme quand on fait une thèse - ou un travail de traduction.

Michel Cornillon a dit…

Autre exercice intéressant : le rewriting. Je pense que ce n'est guère éloigné de l'adaptation, encore que le roman à réécrire soit le plus souvent mauvais. Mais on s'y met, on se met en même temps dans le peau de l'auteur, on vit une aventure à laquelle on n'était pas préparé.
J'ai vécu de la sorte quelques mois formidables.

Elsa a dit…

Pivoine,
dans ce cas-ci, il s'agit de l'oeuvre d'un auteur mort depuis plus de 70 ans donc libre de droits, ouf! J'ai un autre projet bloqué depuis six mois pour des questions de droits pour un auteur décédé mais pas libre de droits. Je n'adapterais un auteur vivant que si je le connaissais bien et si j'étais certaine d'avoir sa confiance.

Michel,
je n'ai jamais fait de rewriting mais j'ai un ami qui réécrivait les récits de voyage d'un aventurier et le plus drôle était que le type oubliait que ce n'était pas lui qui écrivait ainsi et finissait par donner des conseils d'écriture à tout le monde.

Latil et Claude,

Amitiés

noèse cogite a dit…

Je crois qu'il n'a y a que ce qui parle du quotidien :l'amour , la famille...qui peut être bien transposé d'un style à un autre,Ex: Marius, fanny césar..Au tant en emporte le vent,Love,
C'est un début de réflexion :)

Combray a dit…

Ce n'est pas réellement une adptation d'un ouvrage, mais j'ai adoré le film sur la vie de Françoise Sagan, avec Sylvie Testud dans le rôle principal...il m'a donnée envie de lire ses livres, ce dont je n'avais que peu envie depuis ma lecture de "Bonjour tristesse".
Mais j'ai aussi été déçue par des adaptations, mais généralement cela concernait des livres assez "légers". Je n'aime pas voir les adaptations des chef d'oeuvres, j'ai trop peur d'être déçue.

Marmott79 a dit…

Moi je ne sais pas écrire, créer, inventer des histoires et j'admire vraiment ceux qui possèdent cette fantasie d'histoires à produire.
Mais l'adaptation est plus difficile encore: il faut comprendre la nature intime d'une oeuvre, comprendre son auteur et tenir compte du fait que chaque lecteur y voit ce qu'il veut donnant vie à différentes interprétations qui peuvent ne pas coincider avec celle de l'adaptateur. La seule adaptation que j'ai vraiment aimée c'est celle de Novecento, le musicien de l'Océan (je ne sais pas comment a été traduit en français): c'est là que l'adaptation à meme supéré l'original.
Bonne journée

Eric Poindron a dit…

Chers amis,

Cette fois ça y est la voilà enfin la première bonne nouvelle concernant Ferney, le cabinet hisse les voiles et

Le BATEAU LIBRE, LE BLOG DE FRÉDÉRIC FERNEY

quitte le port direction "les océans du web"...

http://fredericferney.typepad.fr/

Allez faire un tour le pont et laissez un mot au capitaine pour lui souhaiter des beaux voyages...

Avec mes amitiés voyageuses, justement.

Eric Poindron

Le cabinet d'Eric Poindron
http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites

P.S. N'hésitez pas à reprendre l'information sur votre blog et à la partager avec vos amis et lecteurs.

P.P.S. D'autres bonnes nouvelles sont à venir à la rentrée.